Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VU D'ISRAEL

VU D'ISRAEL

Histoire et Prospective


L'arrestation surréaliste du terroriste de l'attentat de Tel-Aviv

Publié par Frédérique Schillo sur 21 Juillet 2016, 11:31am

Catégories : #Articles

L'arrestation surréaliste du terroriste de l'attentat de Tel-Aviv

Derrière chaque tragédie peut se cacher une histoire extraordinaire, tristement symbolique ou à l’issue heureusement inattendue. L’attentat qui a fait quatre morts et des dizaines de blessés dans un restaurant du marché Sarona à Tel-Aviv, le 8 juin au soir, a été la scène de ce qu’il est convenu d’appeler une histoire miraculeuse, mais également d'une autre histoire absolument surréaliste.

Parmi les dizaines de clients du restaurant Max Brenner se trouvait Assaf Bar, qui venait tout juste de reprendre une vie normale après le décès de sa mère, il y a à peine un mois. Il dînait tranquillement avec sa petite amie quand leurs deux voisins de table, des Palestiniens revêtus de costumes-cravates, ont subitement ouvert le feu. Atteint de deux balles dans la tête, le jeune homme est non seulement resté conscient tout au long de l’attaque, mais il a survécu. « C’est un miracle qu’il s’en soit sorti » a déclaré son père, après qu’Asaf a été opéré avec succès. Il reste hospitalisé à l’hôpital Ichilov, celui-là même où est soigné l’un des deux terroristes, neutralisé par la police sur les lieux de l’attentat.

L’arrestation du second terroriste tient aussi du ‘miracle’, mais dans un autre registre. Ayant quitté la scène de son crime, il s’en est allé rejoindre le flot de personnes qui s’enfuyaient en courant du marché Sarona. Tous ont pris la « rue des Quatre », du nom des quatre victimes juives tuées en février 1946 lors d’affrontements entre la Haganah et les Britanniques. Le terroriste a poursuivi sa course folle dans les rues jusqu’à un immeuble près de la Cinémathèque. Là, il s’est engouffré dans la cage d’escaliers, espérant y trouver refuge. Un homme et une femme sont arrivés, de retour chez eux avec leurs beaux-parents. Il leur a demandé de l’eau. Le couple lui a naturellement offert de se rafraîchir dans son appartement.

« Il était effrayé, il ne tenait pas sur ses jambes, il était en état de choc », témoignera plus tard la femme sur la chaîne 10. « On s’inquiétait pour lui et on l’a laissé entrer avec nous dans l’appartement. Il s’est assis par terre sur le coussin du chien. A chaque fois que le chien s’approchait de sa niche, il prenait peur. Je lui ai apporté un verre d’eau. Il s’est relevé. Il a bu. Il est allé dans la cuisine. Au même moment, mon mari est sorti en trombe de notre chambre, a pris son pistolet et sa casquette de policier et a quitté l’appartement, appelé en urgence sur les lieux de l’attentat ».

L’homme est en fait policier à Tel-Aviv. A aucun instant, il ne se doute qu’il vient de laisser chez lui, avec sa femme et ses beaux-parents, l’auteur de l’attentat sanglant du marché Sarona. Ce n’est qu’un peu plus tard, découvrant le complice du terroriste habillé d’un costume-cravate qu’il fera le rapprochement avec la tenue de l’homme resté dans son appartement.

Au même moment, le terroriste commence à reprendre ses esprits. « On se tenait à côté de lui et on a commencé à comprendre que quelque chose clochait. Il s’est assis sur une chaise, au milieu du salon. Mon mari a accouru depuis le restaurant Max Brenner. C’étaient les 20 secondes les plus longues de sa vie. Il était persuadé qu’il nous trouverait tous morts, assassinés ».

Le terroriste a finalement été appréhendé dans l’appartement. L’homme qui lui est tombé dessus et lui a passé les menottes est le même qui, peu avant, l’ayant pris pour une victime de l’attentat, lui avait porté secours et accueilli parmi les siens.

Au bout du compte, pour qui la méprise a-t-elle été la plus grande ? Il s’avère non seulement que l’homme était un policier de Tel-Aviv, mais en outre, son épouse est la fille d’Assaf Hefetz, le célèbre ancien chef de la Police israélienne. Quant à son beau-père, présent dans l’appartement, il n’est rien moins qu’un ancien directeur de Département au Mossad. Pour tous, c’était bien la mauvaise rencontre au mauvais moment.

Frédérique Schillo

Paru sur le site du CCLJ, le 13 juin 2016 :http://www.cclj.be/actu/israel/arrestation-surrealiste-terroriste-attentat-tel-aviv

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents